technologie-dooderm

Épargner à la Caisse Solidaire, c’est soutenir des porteurs de projets qui contribuent au développement économique des territoires et à la création d’emplois. Chaque semaine, rendez-vous sur notre site pour découvrir les projets que nous finançons.

En 2014, la Caisse Solidaire décide de soutenir Dooderm. Une start-up qui développe des vêtements destinés aux personnes atteintes de maladies de peau.

« Je suis, de manière individuelle, avec la Caisse Solidaire depuis 20 ans, je fais également partie d’Autonomie & Solidarité et des Cigales à Valenciennes. Il était donc logique pour moi de me tourner vers l’économie sociale et solidaire dans le cadre de mon projet. »

Françoise Raverdy, fondatrice, a travaillé en service dermatologique et puis dans le textile durant de nombreuses années. Suite à son licenciement, elle décide de créer son entreprise et de concevoir un vêtement qui soulage les peaux atteintes de psoriasis, d’eczéma, etc. Elle part en effet du constat que peu de solutions existent pour guérir ces pathologies.

Les produits proposés par Dooderm sont composés de fils d’argent métallique et de coton peigné qui vont permettre au tissu de protéger la peau. Des vêtements pour enfants et adultes ainsi que du linge de lit, certifiés sans produits chimiques. L’engagement est également pris en faveur du développement durable dans le processus de fabrication des vêtements, avec notamment une production exclusivement française.

La distribution de ces vêtements se fait depuis août 2015, via leur e-boutique mais aussi en pharmacie et via des distributeurs de matériels pharmaceutiques. Très prochainement, Dooderm va s’associer à un partenaire industriel afin de pouvoir se développer. Cela lui permettra de s’exporter plus loin (comme au Japon) et de travailler avec la grande distribution. L’équipe, qui compte aujourd’hui trois collaborateurs et une stagiaire de longue durée, restera cependant inchangée.